dimanche 29 mars 2020

dimanche 29 mars 2020
 
"Je suis super fatiguée.
C'est comme être fatiguée mais avec une cape."
Blague
 


Dimanche 29 mars 2020


Aujourd’hui pas de petit mot aux filles mais un petit mot pour relâcher la pression car les choses commencent à devenir plus difficiles pour moi.
 
Monsieur a été bien malade. Suffisamment malade pour le pousser à consulter, ce qui n’arrive clairement jamais et m’a donc fait une belle frayeur ! Verdict : une grosse angine; rien de bien grave, quelques antibios après rien n’y paraîtra plus mais dans le contexte actuel pour le moins anxiogène, je reconnais avoir eu du mal à ne pas imaginer pire, plus grave voire le scénario catastrophe.
 
Je suis déjà de nature stressée et angoissée; des petits riens deviennent très rapidement des gros problèmes insurmontables avec moi et en ce moment j’ai l’impression que c’est le cas pour beaucoup de choses. Autant je remets les vrais soucis à leurs places en réalisant que finalement il y aura toujours des solutions pour tout le moment venu et que pour l’heure, on peut les mettre sur pause et se concentrer sur l’essentiel et ce qui compte vraiment. Autant, j’ai le sentiment que toutes mes émotions sont exacerbées. Les joies deviennent des victoires olympiques et des avancées cruciales pour l’humanité toute entière ! Quant aux peines elles ne sont pas en reste, elles sont mon cœur brisé en miettes, la fin du monde et l’apocalypse en une fraction de seconde. Et le pire dans tout cela : je sais bien à quel point je suis ridicule et excessive. Je ne perds pas ma raison pour autant. J’ai conscience de l’illégitimité de mes réactions mais je ne peux pourtant pas m’en empêcher.
 
Bref je crois que je deviens folle et je ne suis pas certaine de pouvoir accuser le confinement... même s’il n’arrange sûrement pas mon problème de base !
Ma famille et mes amis me manquent.
Je m’inquiète pour ma maman et ma belle maman qui vivent seules et souffrent de cet isolement, de ne plus voir de monde et particulièrement leurs petits enfants.
Être enfermée - et même si très objectivement ça ne change pas diamétralement notre quotidien qui est à la maison - et privée de liberté commencent à peser sur mon moral.
Bref j’en ai marre aujourd’hui. J’ai le cœur lourd et je suis inquiète pour la suite.
 
Heureusement demain est un autre jour !

0 commentaires:

Publier un commentaire