mardi 7 novembre 2017

 
"Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous."
Paul Eluard

J'ai écrit cet article en juin dernier. Alors que l'échéance approche, l'appréhension et les questions se bousculent dans ma tête. C'est donc le bon moment pour moi de le partager avec vous.
 
 
Bébé 1 est tout juste là qu'il faut déjà penser à la suite et à un éventuel bébé 2.
J'ai cru que je n'aurais jamais d'enfant alors envisager une seconde grossesse était purement utopique. Pire, quand on m'a dit en sortant de la maternité, après mon accouchement catastrophique et alors que je dégoulinais d'hormones en pleine dépression post partum, "à l'année prochaine !", j'avais envie de leur sauter à la gorge en hurlant "JAMAIS DE LA VIE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!". Pourtant il ne m'a fallu que quelques jours, se comptant même en heures, pour réaliser que c'était un rêve dont j'avais finalement vraiment envie.
 
Ne vous méprenez pas. Je suis plus qu'épanouie dans mon nouveau rôle. J'aime mon bébé, mon trésor, mon miracle infiniment plus que je ne le pensais possible. Je suis parfaitement heureuse dans ma situation et je mesure quotidiennement la chance folle que j'ai; si je ne devais avoir qu'un enfant je serai quoi qu'il arrive comblée de bonheur. Toutefois, je suis fille unique et j'ai eu la chance de grandir aux côtés de ma cousine adorée avec qui j'ai de merveilleux souvenirs. J'aimerais pouvoir offrir un ou une complice de jeux et de bêtises à ma princesse.
 
Or le verdict est tombé et sans appel : pas de bébé sans PMA !
Ce n'est pas une grande surprise pour moi en fait mais une petite déception quand même. Evidemment j'aurais aimé que les choses soient plus simples, m'évitant les piqures, les prises de sang, les échos quotidiennes et les autres examens en tous genres avec un bébé à gérer en même temps. J'espérais aussi, naïvement, ne pas avoir à lui infliger les effets des hormones sur moi. Car oui, ce sera encore un tout petit bébé ou presque. Si je veux tenter ma chance, pour autant que cela soit encore possible à ce moment-là et c'est loin d'être gagné, je ferai mon retour en PMA dès le mois d'avril prochain. Une année précisément après la naissance de Charlie, soit le délai minimum conseillé par les médecins entre deux grossesses après une césarienne pour une bonne cicatrisation utérine et ainsi éviter tous problèmes. Et je vais devoir me préparer dès le mois de janvier. Autrement dit : demain !!!!

Ma décision est prise : je vais tenter le coup. Malgré beaucoup d'appréhensions, de doutes et de questions, je vais tenter ma chance et essayer de bousculer une nouvelle fois la nature. Je ferai ce qu'il faut pour une seconde grossesse mais pas à n'importe quel prix. Ma priorité est, sera et restera Charlie quoi qu'il arrive. Je ne prendrai aucun risque  car je veux être une maman forte, disponible et en pleine forme pour ma fille.

Finalement je pars "sereine" dans cette nouvelle aventure. Je prendrai ce qu'il y a à prendre et si cela ne fonctionnait pas, je serai triste et déçue mais apaisée par le sentiment d'avoir tout essayé et de ne rien pouvoir regretter. Je ne savourerai que davantage la chance et le bonheur d'avoir ma fille dans mes bras, auprès de moi et de la voir évoluer, grandir et s'épanouir chaque jour !

Alors PMA, notre histoire n'est pas encore finie. Nous nous retrouverons bientôt pour de nouvelles aventures qui, je l'espère, seront aussi heureuses !
En attendant je profite profite profite et profite encore en te regardant et te gardant mon bébé tout prêt de moi pour me rappeler d'où nous venons et me réjouir de chaque petit bonheur du quotidien.
 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire