lundi 28 août 2017


"La grossesse c'est un peu comme une gueule de bois, qui dure neuf mois."
Florence Foresti

http://maman-et-futur-maman.over-blog.com/2016/02/humour-de-grossesse.html

Pendant des années on m'a demandé pour quand était prévu le bébé ? Et pourquoi je n'étais pas encore enceinte ? Je vous en parlais déjà ici. On me rappelait la fameuse histoire de l'horloge biologique... surtout alors que j'étais déjà mariée et installée. Il semblait parfaitement inconcevable que je ne sois pas encore en cloque. Pourtant la réponse était très simple : l'infertilité (connard) !!!!
 
Aujourd'hui, parce que j'ai décidé d'en parler et d'expliquer ouvertement, la plupart des gens dans mon entourage, proches et moins proches, connaît parfaitement mon histoire ainsi que notre parcours pour réussir à avoir un bébé, aidé de la médecine. Ils savent pertinemment que cette grossesse était un miracle et que Charlie n'a que 4 mois, pourtant ils n'hésitent pas à renchérir avec le "C'est pour quand le deuxième ?"...
 
La première fois, je les comprenais car je posais moi-même cette question. Je les excusais et je relativisais car ils ne pouvaient pas deviner et savoir ce que nous vivions. Ils ne l'imaginaient pas d'ailleurs. Mais maintenant j'avoue que la moutarde me monte au nez aussitôt. Je me demande s'ils sont cons stupides ou juste méchants.
 
Pour certains, il s'agit de maladresse car on va dire qu'ils oublient en voyant la petite merveille qui m'accompagne. En revanche, d'autres sont beaucoup plus vicieux. Non seulement, ils continuent de déblatérer leurs sempiternelles mêmes conneries avec insistance mais en plus ils enfoncent le clou. Dès que je réponds, gentiment et avec le sourire alors que j'ai envie de les insulter, que je ne sais pas mais que cela risque d'être compliqué voire impossible et ce, même si je le voulais; ils me rient au nez, moqueurs et me disent, dans le meilleur des cas "Ca a marché une fois, ça remarchera !" ou celle que je préfère : "Pfff tu exagères, tu en as eu un alors tu ne dois pas avoir de gros problèmes !". Puisqu'ils le disent, ça doit être si simple et si facile....
 
Je dois bien avouer que j'ai maintenant beaucoup de mal à me contenir et à faire bonne figure face à ce genre de remarques que je trouve à la fois déplacées et dégueulasses ! Je me demande ce qu'il faut aux gens pour qu'ils se montrent un tantinet bienveillants, intelligents et mesurés. Que leur faut-il pour qu'ils arrêtent d'être maladroits voire cruels? Pour qu'ils réalisent les idioties qu'ils disent et le mal qu'ils peuvent faire avec une simple question en apparence anodine ? Et pire encore, pour qu'ils s'abstiennent de tirer des conclusions hâtives sur des sujets qu'ils ne maitrisent pas et dont ils n'entrevoient même pas la complexité ?
 
En tous cas, si vous avez la réponse ainsi que le petit truc qui permet de se protéger face à ces couperets qui nous touchent en plein cœur, je suis preneuse... car je pense que le prochain ne récoltera que mes larmes, à moins que je ne lui demande simplement où il est écrit qu'avoir un enfant implique forcément d'en avoir un deuxième ??????????
 
 

8 commentaires:

  1. Je n'ai pas de problème de fertilité, en tous les cas il y a 7 ans je n'en ai pas eu. Et depuis 6 ans maintenant que mon fils est venu au monde c'est la même rengaine. Je ne sais pas quoi leur répondre quand depuis 6 ans je dis la même chose. Qu'un c'est bien et c'est mieux que rien et que pour l'instant nous sommes heureux ainsi et que je ne répondrai en aucun cas à la pression sociale pour faire "plaisir" à tous ces cons. Car c'est bien là le plus grand malheur les gens sont cons et de sacrés moutons et si tu ne rentrent pas dans la bubulle rassurante que la société crée à leurs yeux et bien ils te font chier inlassablement. Je suis désolée que tu traverses cela.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que nous sommes tous égaux face à cette question un peu débile. C'est peut être "moins compliqué" pour certaines personnes mais la question reste pénible quoi qu'il arrive. Si chacun pouvait faire ce qu'il veut sans être montré du doigt ça serait déjà pas mal... mais il faut pas rêver lol.

      Supprimer
  2. Je te comprends même si pour le moment je n'ai pas tenté de tombre enceinte , mais quand tu es en couple depuis longtemps, que autour de toi certains ont déjà 1 voir 2 enfants, tu n'échappes pas à la fameuse et alors vous c'est pour quand ? Et tu vas avoir 30 ans et quand même tu vas être une maman vieille etc bref tu prends sur toi en te disant pourquoi je ferai un enfant pour satisfaire les autres et surtout je pense aux couples qui ont du mal à concevoir et je me dis qu'elle horreur d'entendre les mêmes rengaines , les gens ne savent pas être respectueux de la sphère intime et ne pas s'immiscer sur des terrains qui peuvent être glissants, et blessants

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le coup de l'horloge biologique dans mon cas était complètement vrai et je mentirai en disant le contraire mais c'est extrêmement rare donc moi je pense que tu as le temps et que cela viendra si vous le souhaitez quand vous serez prêts. Prends ton temps :-)

      Supprimer
  3. Les gens sont dans gêne et c'est dégoûtant. Ils ne réfléchissent pas et se fondent sur les dicta de la société. Ils font chier avec leur histoire d'horloge biologique! Ça veux dire quoi?! Que si tu as 30ans et pas d'enfants c'est le drame! Pendant un moment ça m'a pris la tête toutes ces choses qu'on entends (je vais avoir 31ans) et je n'ai pas encore de projet enfant car je peine à rencontrer le bon. Mais merde on a encore du temps! Les gens se mêlent de ce qui ne les regarde pas. N'hésites plus à les renvoyer bouler car à force ils doivent comprendre que tout le monde n'accède pas facilement à ce bonheur. Trop de gens peine à fonder une famille et c'est déjà assez dur pour eux pour qu'on leur rajoute une couche à cause des normes sociétales.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tentée d'être complètement d'accord avec toi. Et puis fonder une famille ne doit pas se faire à la légère, c'est trop important pour se lancer sans etre sure de soit. J'espère et je te souhaite de tout cœur de rencontrer le bon et de connaître ce bonheur. Merci pour ton mot.

      Supprimer
  4. wow !!! c'est super choquant les remarques qu'on te dit, surtout quand les gens savent que tu as eu des problèmes d'infertilité, j'hallucine !!! en plus, comme tu dis, pour la première grossesse, tu te dis qu'ils ne savent pas, et tu pardonnes, mais là, c'est nul et cruel !
    je pense qu'une réponse c'est de dire : "tu connais ma situation, je trouve ça déplacé que tu insistes, ça me fait du mal".
    bref, il faut leur dire cash que là, ils sont cruels et qu'ils te blessent !
    j'ai une copine qui répondait, quand son entourage insistait : "je t'ai déjà répondu une fois, et là tu insistes, ça commence vraiment à devenir gênant."
    bref, n'hésite pas à rebalancer les pics à ces méchantes personnes, tu n'as pas à toujours prendre sur toi et à te sentir bête et blessée. c'est eux aussi de se sentir bête et méchant !
    COURAGE, bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca devient automatique de toutes les façons maintenant car je n'arrive pas à m'en empêcher. Trop c'est trop et finalement ça fait un bien fou de les remettre à leur place.
      Merci pour ton mot c'est adorable en tous les cas :). Bises

      Supprimer