lundi 14 août 2017

"Le lien qui te relie à ta vraie famille ne fait pas partie du sang,
mais du respect et de la joie dans la vie de l'autre."
Richard Bach


Source Pinterest

Je suis à la base de confession catholique. J'ai été baptisée à l'église et j'ai fait mes deux communions. J'ai suivi des cours de catéchisme jusqu'à l'adolescence, au moment où je me suis mise à poser trop de questions qui ont poussées mes professeurs à dire que je n'avais pas la foi.  Aujourd'hui, je ne suis pas pratiquante mais j'ai quand même ressenti le besoin de me marier à l'église où j'ai choisi de faire une bénédiction plutôt qu'une messe complète. Le symbole et la force de cet engagement étaient importants pour moi. Monsieur quant à lui est athée.
 
Avant même de tomber enceinte ou d'entrer en PMA, à la simple évocation d'un futur bébé, Monsieur et moi avions décidé des parrains et marraines de notre futur enfant. Plus qu'un réel choix, ils étaient tous les deux une évidence. Nous les avons choisis car nous souhaitions qu'ils aient une place cruciale dans la vie de notre enfant. Qu'ils soient aussi indispensables à sa vie qu'à la nôtre. Parce que nous savons qu'ils l'aimeront comme un membre à part entière de leur famille. Parce qu'il pourra toujours compter sur eux quoi qu'il arrive. Parce qu'ils lui transmettront des valeurs qui sont les nôtres. Et simplement parce que ce sont les meilleurs !
 
Le fait est que la marraine de Charlie est athée et que son parrain est de confession musulmane. Ce sont des considérations qui ne sont pas entrées dans la balance. Ceci dit, c'est pour moi un plus pour qu'elle apprenne à respecter les choix de chacun en matière de croyances, ainsi qu'une autre religion et une autre culture avec des principes bien enseignés. Mais ça compromet le baptême "classique" à l'église puisqu'ils ne vont pas lui transmettre et la guider dans une religion qui n'est pas la leur.
 
Il n'y a absolument rien d'indispensable dans le baptême. C'est un choix qui appartient à chacun mais moi, j'avais envie de marquer le coup, d'affirmer nos choix et de célébrer ce lien qui m'est cher et que je veux enrichir entre ma fille et ses parrain et marraine.
 
Après quelques recherches, je me suis dirigée vers le baptême civil ou républicain. Célébré à la Mairie, il n'a aucune valeur légale ou juridique. Il n'est pas enregistré. Il n'engage en rien les parrains et marraines contractuellement et il ne fait pas d'eux les tuteurs désignés par les parents en cas de disparition. Il s'agit d'un symbole qui n'est pas reconnu et qui ne se pratique d'ailleurs pas dans toutes les Mairies. C'est une petite cérémonie où le Maire ou un adjoint prononce un petit discours, rappelle les principes de la République et où parrain et marraine s'engagent vis à vis de leur filleul.
 
Chez nous, on pratique ces cérémonies et Monsieur et moi avons décidé de baptiser Charlie à la Mairie. Parrain et Marraine sont emballés par l'idée. Moi je trépigne à l'idée d'organiser une petite fête pour l'occasion et surtout de célébrer cette relation qui représente beaucoup pour moi. J'imagine quelque chose d'assez simple, en petit comité mais pensé avec soin et amour. Une manière de créer un joli souvenir pour tout le monde et d'officialiser leurs rôles. 2017 ou 2018, je ne sais pas encore mais je vais m'atteler à la tâche et vite aller me renseigner !
 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire