mardi 19 juillet 2016


" Ce n'est  plus le chagrin dévastateur du début, celui qui te submerge,
te donne envie de pleurer en permanence, te fait ressentir cette espèce de colère insensée
contre tous les idiots qui sont toujours en vie alors que la personne que tu aimes est morte…
Non, c’est juste un vide dont tu dois apprendre à t’accommoder. "
Jojo Moyes
 

Vous l'avez compris, j'ai dévoré Avant toi en quelques heures à peine. J'ai plongé dans l'histoire la tête la première avec enthousiasme et avidité. J'ai succombé au charme parfois déroutant des personnages. Louisa et moi sommes devenues complices au fur et à mesure des pages car elle exprimait avec facilité et une aisance affolante ce que j'ai pu ressentir quelques mois auparavant, au moment de laisser partir ma grand-mère. J'ai aimé l'humour parsemé ça et là et la fraîcheur des mots pour aborder un sujet si délicat et compliqué. J'ai adoré qu'on traite l'euthanasie, cette volonté souvent légitime des patients qui souffrent et dont la vie se résume à un avenir brisé et remplacé par les maux et la douleur, avec des mots simples, justes et extrêmement réalistes. C'est donc naturellement que j'attendais la suite de cette aventure.
 
Résumé : Un an et demi après avoir exaucé le vœu de Will, qui souhaitait bénéficier du suicide assisté, Lou quitte sa ville natale où elle est la cible de critiques. Elle commence une nouvelle vie à Londres, mais elle a du mal à se conformer aux dernières volontés de Will qui lui recommandait de profiter de la vie. [...]

 
Mon avis : J'ai été déçue de cette suite. Je n'ai pas du tout accroché : je l'ai trouvée longue et parfois barbante. Je n'ai pas retrouvé ce que j'aimais chez les personnages et si les nouveaux sont sympas et un peu dingues, ils ne sont pas attachants pour autant. Je n'ai même pas retrouvé la Louisa que j'aimais tant et que je comprenais parfaitement. Elle est devenue banale, ennuyeuse et a perdu tout son pétillant et son mordant. Au lieu de vouloir l'aider désespérément à sortir de son malheur, j'avais envie de la secouer, de la gifler même et de lui dire droit dans les yeux qu'elle se comportait comme une idiote.
 
J'ai regretté la suite de clichés, tous poussés à leurs paroxysmes sur le deuil, le féminisme, la dépression, la famille ou le boulot alimentaire sans intérêt et à la limite de la décence ! Jojo Moyes a ici clairement perdu de sa justesse pour aborder des sujets délicats toujours emprunts au quotidien. Elle en fait trop, le réalisme de l'œuvre est complètement passé à la trappe et l'intrigue devient, coup par coup, trop extravagante pour être touchante et captivante.
 
J'ai été jusqu'au bout par curiosité et intérêt pour l'histoire de base mais je ne trouve absolument pas que cette suite soit à la hauteur. Elle n'apporte rien, et pire, je pense que présentée indépendamment, elle aurait eu beaucoup plus de succès. Elle souffre indéniablement de la comparaison avec Avant toi ici. Je reconnais néanmoins la fluidité et la qualité de la plume de Jojo Moyes et si, Après toi n'a pas trouvé grâce à mes yeux, j'ai tout de même hâte de découvrir ses autres romans.
¨
Prochaine étape : Avant toi au cinéma, j'espère cette semaine.
 
 
Et vous l'avez-vous lu ?
Vous avez aimé ?

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire