mercredi 20 janvier 2016


" Sois courageux !
Bats-toi pour ce en quoi tu crois
et fais de tes rêves ta réalité. "
Jared Leto
 

http://jeveux1bebe.com/WordPress/envie-bebe-douce-nuit/
Le début d'année est le lieu de tous les vœux. A chaque fois que je croise des proches ou des gens que je connais depuis le 1er janvier, on me demande ce qu'il faut me souhaiter pour cette année 2016. Sans jamais ou presque avoir osé répondre sincèrement, je ne pense qu'à "- un bébé -" ! J'ai choisi de taire la question autour de moi. Je me mets assez la pression toute seule sans avoir ni besoin ni envie de répondre aux questions ou attentes des autres. Qui plus est, inutile de les inquiéter sans savoir ce qu'il en est vraiment dans un premier temps. Puis je crois que c'est à moi de mener ce premier petit combat.
 
J'aime à croire qu'en 2016 tout est possible. Et même si l'année n'a franchement pas bien commencé, je continue d'espérer qu'elle sera au moins positive et fructueuse sur cet aspect. La première lueur d'espoir, de regain de confiance et de soulagement a été le débarquement spontané des anglais (expression pour le moins douteuse mais qui me m'amuse depuis toujours et que j'en suis certaine vous comprenez) après l'arrêt le mois dernier de mon traitement sous Duphaston.
 
Je ne veux évidemment pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué mais je me dis que peut-être je ne suis pas si mal fichue. Peut-être que finalement le choc du départ de ma grand-mère a beaucoup joué sur mon corps autant que sur mon cœur et ma tête. Peut-être que j'ai eu plus de chance que d'habitude et que Duphaston a relancé la machine naturellement. J'espère. Je veux y croire. J'ai besoin d'y croire et de me dire qu'à défaut de tout aller bien, tout ne va pas si mal.
 
Pour me rassurer ou confirmer cette petite étincelle positive, j'ai déjà calculé la date prévue de mes prochaines menstruations. Et je peux vous dire que l'attente est vraiment compliquée mais je vais devoir prendre mon mal en patience. Je vais surtout devoir observer et écouter mon corps, ses réactions et ses comportements sur les six prochains mois pour envisager la suite la plus adaptée à donner à cette grande mission bébé. Je vais aussi bien surveiller au cas où bébé déciderait de s'accrocher et me mettre en mode couveuse pour que tout aille pour le mieux.
 
Vous l'aurez compris, la mission bébé se poursuit en 2016 plus que jamais.
Je lui accorde une attention toute particulière tout en essayant de ne pas la transformer en obsession destructrice et oppressante mais en la considérant comme un objectif, une quête du bonheur et en l'accomplissement de mes rêves.
 
http://foudejoie.canalblog.com/archives/2012/10/26/25430351.html
 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire