jeudi 5 novembre 2015

 
" Le plus grand malheur du siècle
c'est la discrimination dont le bonheur fait preuve. "
Julien Féret
 
 
Une fois n'est pas coutume, c'est un nouveau coup de gueule que je pousse ce soir en réponse à une actualité qui me révolte, m'écœure et me fait, une fois de plus, avoir honte d'être française à cause de mon gouvernement.
 
Comme chacun sait, nous sommes en l'an 2015. Nous ne sommes ni au Moyen-Age, ni au siècle des Lumières mais bel et bien au XXIème siècle, bien que certains s'échinent à nous faire reculer à la Préhistoire ! Et en cette merveilleuse journée du 4 novembre, notre chère et illustre Ministre de la Santé Marisol Touraine vient de décréter, non soyons précis, de légaliser, puisqu'il s'agit bien d'une loi, progressivement le don du sang par les homosexuels. Une victoire ? Pas si sûre...
 
Que dire dans un premier temps du fait que les homosexuels n'aient jusqu'à aujourd'hui pas le droit de donner leur sang au nom d'un plus grand risque de Sida... Une équation des plus simples : homosexualité = sida ! Une discrimination petite, facile, mesquine et pour le moins ridicule sur laquelle nous pourrions polémiquer pendant des heures. Mais réjouissons-nous plutôt de voir les choses changer et évoluer vers une égalité et une égalité de considération pour tous... ou presque ! Car oui, un homosexuel ne pourra donner son sang qu'à certaines conditions dont un an d'abstinence ! Zéro rapport sexuel ! Rien ! Nada ! Niet ! Quedal pendant une année, 365 jours, 12 mois et 52 semaines...
 
Alors qu'on pourrait admirer une réelle volonté de faire bouger les choses, il est difficile de se réjouir sincèrement d'une telle décision qui reste finalement complètement hypocrite et scandaleuse ! Marisol Touraine nous fait croire aujourd'hui en une avancée historique largement plébiscitée, qui fait parler d'elle et couler beaucoup d'encre mais qui est aussitôt annulée par des conditions aberrantes et abracadabrantes ! On tente de redorer, si tant est que cela soit possible, le blason d'une gauche stagnante voire dépérissante tout en continuant  de discriminer, de stigmatiser et de différencier des hommes qui ont fait le choix de suivre leur cœur plutôt que de rentrer dans un moule obsolète et dépassé à souhait.
 
 
Que fait Marisol Touraine des homosexuels en couple ? De ceux qui ont pu se marier suite à la légalisation du mariage gay par ses confrères ? Ou encore de ceux qui auraient connu plusieurs partenaires en une année pour des raisons divers et variées telle qu'une rupture suivie d'une nouvelle rencontre (sachant que plusieurs démarrent à 2, pas 10 - 15 ou 20 mais juste 2 !) ? Devraient-ils cesser toute activité conjugale pour faire un acte citoyen, un don d'eux-mêmes pour aider une tierce personne et qui sait, oser sauver une vie ?
 
Pourquoi sous prétexte d'homosexualité ou de bisexualité en 2015 les conditions varient-elles avec les hétérosexuels ?
 
Comment Madame la Ministre va - t'elle faire surveiller et contrôler ce délais arbitraire d'abstinence chez les donneurs homosexuels ?
 
Avons-nous en 2015 tellement trop de sang, servant quotidiennement dans tous les centres médicaux de France et de Navarre à sauver des vies, nous autorisant ainsi à refuser des dons jugés non précieux ?
 
Comment peut-on confondre encore aujourd'hui orientation sexuelle et dépravation, débauche et donc VIH ?
 
Pourquoi gâcher et faire une proposition intelligente, forte et majeure mais ne pas aller au bout des choses et avoir le courage de ses actions et de ses opinions ?
 
Où Marisol Touraine a t'elle laissé ses principes de respect mais aussi de liberté, d'égalité et de fraternité - devise supposée de notre beau pays - pour s'abaisser à un tel niveau de stupidité ?
 
Alors oui, je ne peux que reconnaître que c'est un pas en avant ! Certes. Mais un petit pas. Tellement trop petit pas. Un pas si petit qu'il est plus hypocrite que concret et qu'il brille par son manque cruel de bon sens et de légitimité. Un petit pas dont je ne peux me satisfaire tant il m'agace résultant de décisions gouvernementales finalement dangereuses.
Dangereuses car ce nombre de dons en moins sont autant de personnes qui ne recevront pas de transfusions et qui n'auront pas de nouvelle chance, qui perdront espoir et qui mourront !
 
 
Si je pouvais, voilà ce que je dirai aujourd'hui à Marisol Touraine :
 
" Madame la Ministre,
 
Nous ne sommes pas dupes de vos actions. Nous ne tomberons pas dans le piège de votre communication - de crise- extrêmement bien ficelée mais manipulatrice à souhait.
 
Vous avez le devoir de veiller sur vos concitoyens en mettant en œuvre tout ce qu'il faut pour leur santé et leur sécurité. Or, aujourd'hui, malgré votre soit disant grande décision, vous persistez à condamner bon nombre d'innocents et de malades.
 
Vos prédécesseurs, aussi inintelligents que vous, poussaient jusque là ces hommes à mentir sur leur orientation sexuelle pour pouvoir être altruistes, citoyens et responsables en donnant leur sang. Maintenant, vous les incitez à mentir sur la date de leurs rapports sexuels.
 
Nous aurions pu être heureux et fiers aujourd'hui. Vous auriez pu vous venter et vous féliciter de faire évoluer les choses de façon concrète et significative mais vous failliez à votre mission et à votre devoir en nous proposant de la poudre aux yeux, illustrant à nouveau les limites de vos actions et de votre bon sens. Vous nous faites une promesse pleine d'espoir immédiatement anéantie faute de moyens et nous laissez donc un goût d'inachevé, de frustration et d'écœurement.
 
J'estime que vous devriez avoir honte Madame !
 
Et permettez moi d'espérer et de souhaiter de tout mon cœur qu'aucun de vos proches, famille ou amis, n'ait besoin de sang, de plaquettes car peut-être que ce jour là, leur vie ne tiendra qu'à un litre de sang d'un homosexuel qui n'aura pas pu faire de don ! "
 
 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire