lundi 13 juillet 2015

 
"A l'intérieur je suis cramée, mon cœur est écrabouillé sous le talon de la botte d'Hardin.
- Je sais que j'ai déconné......
- Déconné ? Tu as déconné ?
- Pourquoi ? Dis-moi pourquoi ? Pourquoi moi ?
- Parce que tu étais là. Et pour le défi. Je ne te connaissais pas, Tessa. Je ne savais pas que j'allais tomber amoureux de toi."
After, Anna Todd
 
 
Je pourrais aisément prétexter le challenge littéraire de l'année et son livre de plus de 500 pages pour justifier cette lecture mais la vérité c'est que je n'ai absolument aucune volonté. Que j'ai purement et simplement suivi le phénomène de mode. Que je ne suis vraiment qu'un mouton et que je n'ai absolument pas résisté à la tentation de la lecture de la Saga After. Il faut dire qu'elle est absolument partout en ce moment : en librairies, kiosques et grandes surfaces, sur les réseaux sociaux, dans le train, le métro et le bus, sur les bancs, en terrasses et dans le parc... Partout je vous dis ! Une véritable invasion !
Et puis il faut l'admettre, j'adore ce genre de lecture - simple, facile, prenante et cucul la praline à souhait ; ce nouveau genre qui, quasi à chaque fois, me fait passer un bon moment et où je m'amuse.

 
Le phénomène After est né sur Internet sur le principe de la fanfiction. Les internautes et fans d'un personnage célèbre quel qu'il soit - ici le chanteur du groupe One Direction - se mettent à inventer des histoires et des scénarios dont il devient le personnage principal, le héro. Ils partagent entre eux leurs récits en écrivant quasi quotidiennement un "mini" chapitre tout en échangeant ensemble sur le sujet, suggérant ainsi des suites à donner à leurs aventures.
 
Anna Todd a comme cela tiré son épingle du jeu sur Wattpad, site référence en la matière, où ses chapitres ont été lus plus d'un milliard de fois en quelques mois. Forte de son succès et repérée par une grande maison d'édition, elle a alors signé un "gros" contrat pour la publication de son histoire en livres dans des quantités plus qu'ambitieuses dès la première impression et semble négocier en ce moment même, l'adaptation au cinéma.
 
 
L'histoire :
Hardin Scott est un jeune garçon d'une vingtaine d'années, anglais et expatrié aux Etats-Unis. Il est sombre et torturé. Probablement autant qu'il est brillant et passionné par la littérature. Son physique atypique, couvert de tatouages et percés de partout lui donne l'apparence de ce qu'il est, un rebelle qui se fout de tout et de tout le monde. Il va un jour, croiser la route de la jeune Tessa Young, une sage et non moins brillante étudiante en littérature qui débarque de sa province pour faire ses études et construire son avenir déjà millimétré et préparé depuis des années. La rencontre entre ces deux là est aussi improbable qu'explosive. Ils vont se lancer dans une relation fusionnelle et passionnée mais totalement dévorante et déchirante. Les démons de leurs passés respectifs ne vont pas manquer de resurgir pour venir eux aussi tout bouleverser dans leurs vies.
 
 
Mon avis :
J'ai dévoré le premier tome en quelques heures. La lecture est d'une facilité déconcertante. Le rythme de ces minis de chapitres de 4 ou 5 pages maximum est un peu déconcertant au début. J'avais le sentiment d'être dans une série américaine genre Dawson ou les frères Scott et je voyais les chapitres défiler et se réaliser à la manière d'épisodes. Je suis tout de suite rentrée dans l'histoire et je suis devenue complètement accro à mon histoire avec Hardin et Tessa. Toutefois, à la fin du premier, j'étais quand même relativement sceptique et curieuse de voir comment Anna Todd avait pu réussir à faire 5 tomes aussi imposants avec ces deux-là sans nous perdre en route.
 
 
On dit de After qu'il est le nouveau 50 nuances de Grey référence à son style proche du mumporn ou roman à tendance clairement érotique. Il est vrai que la série compte beaucoup de scènes de sexe détaillées, crues et passionnées mais cela donne une impression complètement différente. Ici le sexe est une conclusion, un aspect de la relation entre les deux protagonistes qui sont animés par le plaisir mais il n'est pas le centre ou le cœur même de l'histoire. On s'attache d'avantage à leur relation et à leurs aventures qu'à leurs parties de jambes en l'air bien que Hardin Scott n'ait rien à envier à Christian Grey question plaisir et orgasmes fulgurants.
 
Il ne s'agit clairement pas de grande littérature. Anna Todd a tendance à écrire comme elle parle, comme elle pense. Les discussions prennent d'ailleurs une part importante du texte. Mais finalement ces romans se laissent lire. La curiosité sur la suite gomme légèrement les longueurs, les fautes de syntaxe et les maladresses de vocabulaire. L'histoire est bien ficelée et elle sait très bien nous tenir en haleine et nous donner envie de poursuivre l'aventure au fur et à mesure des chapitres. Plusieurs fois, j'ai été surprise par la tournure qu'elle a donnée aux évènements. Elle m'a amenée là où je ne l'attendais pas et même parfois, où je n'aurais pas voulu aller.
 
 
J'ai aimé ces livres. J'ai mis mon cerveau sur pause pendant plusieurs heures pour devenir spectatrice de la tragicomédie que jouaient Hardin et Tessa pour moi. Je pense même que ce sont des romans que je pourrais relire l'été sur mon transat dans quelques années. Et ce, même si j'ai vraiment été déçue par le dernier opus de la saga After.
 
Je l'ai trouvé bâclé. Pas terminé puisque nombre de graines qu'elle a semées tout au long de ses livres sont restées sans réponse. Alors que je doutais complètement de la fin, - elle aurait pu bien se terminer comme mal ou mal un premier temps pour finir des années après en beauté.... elle a laissé planer le doute, nous suggérant une hypothèse pour l'infirmer après... nous ne savions pas jusqu'au bout - je l'attendais comme une apothéose or elle est plutôt lisse, sage et prévisible. Elle semble perdre tout le feu et la passion qui nous animaient depuis le début de cette histoire et qui en fait son intérêt majeur.
 
Frustrée j'ai donc fait quelques recherches sur le net pour expliquer cela. La raison ? Anna Todd prévoit d'exploiter le filon de son succès jusqu'au bout. Ainsi elle envisage déjà d'écrire d'autres livres selon le point de vue d'Hardin et des autres personnages secondaires. Ainsi elle laisse du mystère et de la matière à travailler pour la suite. Je comprends l'idée mais je pense aussi qu'elle tire un peu trop sur la corde et que, par principe, je ne suis pas certaine de la suivre dans ces prochaines aventures. J'aurais voulu qu'après 5 tomes, quasiment 2500 pages et des dizaines de chapitres, la boucle se boucle et que la fin soit à la hauteur de mes espérances...
 
 
 
Et vous, avez-vous succombé ? Adhéré ?
Donnez-moi vos avis, je suis curieuse.
 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire