mercredi 29 avril 2015


" Quand je n'ai pas de bleu, je mets du rouge. "
Pablo Picasso
 
Je vous emmène aujourd'hui et pour les prochains jours de l'autre côté de la Méditerranée, au Maroc et plus précisément à Rabat ou j'ai passé 10 merveilleux jours de vacances. Je ne pourrai malheureusement pas vous donner de bonnes adresses en termes de restaurants ou d'hôtels puisque nous étions chez ma famille, un confort et une immersion vraiment agréable. En revanche, je vous donnerai les lieux à ne pas manquer si vous décidez de visiter cette ville qui mérite d'être vue mais qui n'est pourtant absolument pas touristique.
 
Lorsque l'on parle de tourisme au Maroc, l'on pense à Marrakech, Agadir, Essaouira, Casablanca, Tanger... mais surement pas à Rabat, la capitale de ce très beau pays. Ville méconnue, elle est pourtant en pleine expansion et regorge de merveilles. Idéalement située au bord de l'Océan Atlantique et traversée par le fleuve Bouregreg, c'est une ville verdoyante, riche de monuments et d'Histoire. Depuis 2012, certains sites sont même inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco comme les remparts, les portes de l'almohades, Chellah, le mausolée Mohamed V... ainsi que la Kasbah des Oudayas et la médina où je vous emmène d'ailleurs aujourd'hui.

La Kasbah des Oudayas
 
Première visite que nous avons faite en arrivant, j'ai eu un véritable coup de cœur pour ce site incroyable. Je peux vous dire que mon appareil n'a pas arrêté de flasher et flasher encore. Véritable havre de paix et petit coin hors du temps, la kasbah des Oudayas est un ancien camp militaire fortifié au XIIème siècle. Dans un style arabo-andalou, c'est une véritable ville dans la ville et sans doute le lieu incontournable de Rabat.
 
Pour y pénétrer il faut d'abord longer les remparts et passer l'immense, magnifique et incroyable porte Bab El-Kébir. Je vous conseille ensuite de tourner immédiatement à droite pour vous plonger dans le superbe jardin andalou. Vous pouvez faire une petite halte au Musée qui vous plongera dans l'histoire de ce lieu auprès des moines soldats qui ont bâti cette forteresse imprenable qui donnera finalement son nom à la ville de Rabat.
 
 
















Vous pouvez vous arrêter au café Maure pour boire un thé à la menthe et manger quelques pâtisseries marocaines. Attention, les prix ne sont pas donnés - c'est un lieu très touristique qui offre un point de vue incroyable à ne pas manquer. Vous n'êtes néanmoins pas obligés de vous y attabler pour admirer la vue imprenable sur l'embouchure de Bouregreg et la ville de Salé en face.
 








 
Poursuivez ensuite votre chemin au cœur de la ville. Perdez-vous dans les allées et les ruelles, entre ces maisons recouvertes de chaux (pour lutter contre l'humidité) et de cette si particulière et superbe peinture bleue. Admirez l'architecture, ne manquez pas une porte dont les détails sont à couper le souffle et profitez de cette atmosphère. Je vous conseille de monter jusqu'en haut pour admirer la vue sur l'Océan et profiter de la jolie place pleine d'animations.
 


















 
 
La Médina
 
Après plus de 3 heures à déambuler dans ce quartier et les yeux plein d'étoiles, nous avons longé l'enceinte et nous nous sommes plongés dans l'univers de la Médina par la Rue des Consuls. Entre les odeurs d'épices, le thuya, les babouches, les tissus, l'artisanat en tous genres... J'ai adoré l'ambiance festive qui y règne. Aucun signe d'insistance, d'animosité ou d'agressivité; il y règne une atmosphère "typique" et conviviale, un vrai bonheur ! Faites le plein de souvenirs et n'oubliez pas de diviser le prix par deux au moins, nous sommes des touristes pas des pigeons. Admirez la qualité et le travail de ce qui vous est proposé. Je vous déconseille d'y aller le vendredi, jour de prière. Les gens courent de partout, l'effervescence vous empêchera d'en profiter à fond.
 














 







 
 
Voilà donc deux lieux incontournables de Rabat. Nous poursuivrons très rapidement notre voyage avec une halte au zoo qui vient de faire peau neuve et qui offre une vraie belle ballade, une visite du Mausolée Mohamed V...
 
 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire