mardi 10 mars 2015


" On ne laisse pas bébé dans un coin. "
Dirty Dancing
 
 
Avec le retour, j'espère définitif, de mon ordinateur capricieux, je fais mon retour sur le blog et je vais commencer par partager avec vous mes dernières expériences en commençant par mon passage au Palais des Sports pour la comédie musicale Dirty Dancing.
 
Il y a quelques mois, en cherchant le cadeau idéal pour l'anniversaire de ma meilleure amie, je suis tombée sur cette comédie musicale, adaptation de l'histoire originale sur scène. La fausse bonne idée pour une fan incontestée de Dirty Dancing et un bon moment à deux.
 
Depuis le démarrage des représentations, j'ai lu bon nombre de critiques peu élogieuses sur le spectacle. J'avoue avoir pris peur et pour être honnête, partant de là je ne pense pas que j'aurais pris les places, je n'aurais pas pris le risque. Mais le rendez-vous était pris et j'avoue que nous étions malgré tout toutes les deux impatientes.
 
En ce samedi 21 février, nous voilà donc parties en direction du 15ème arrondissement de Paris. La queue était déjà longue et tout le monde trépignait d'impatience. L'ambiance était chaleureuse et bon enfant. Nous avons vite mis de côté les critiques pour piaffer comme des idiotes et profiter du moment sans idée préconçue.
 


Nous avons; dès le début, beaucoup rigolé de certaines scènes largement sur-jouées et exagérées. Nous ne sommes pas au cinéma, certes, et bien dans une comédie musicale mais quand même... certaines mimiques, attitudes et autres prestations étaient tellement poussées, qu'elles en devenaient risibles. Difficile donc d'accrocher.
 
Le duo Johnny / Bébé ne fonctionne pas trop mal mais reste une fade copie de l'original si poignant. Il manque de punch et de virilité; plus que naïve elle est gnangnan et pas naturelle pour un sous. Il y a me semble t-il une grosse erreur de casting, perdant immédiatement les fans attachés à leur chouchou. Oui oui, j'ai dit chouchou ! En revanche, mention spéciale pour Mr Shumacher, Neil Kellerman et Jake Houseman qui font le job.
 
 
Si les musiciens poussent nous hanches à se balancer de droite à gauche sur nos sièges grâce à des rythmes savamment joués, les décors quant à eux sont d'une tristesse et d'un ennui profond : de simples tableaux sur lesquels sont projetés des images.
 
 
 
Le bilan est donc plutôt mitigé. Nous avons passé un bon moment et nous nous sommes amusées mais surtout parce que nous étions ensemble, ce qui suffit à nous rendre joyeuses et excitées. Les erreurs de casting, le manque de justesse dans les chorégraphies et l'absence de décor ont eu raison de notre enthousiasme. Nous ne regrettons pas mais nous ne le conseillons pas ou du moins avec des réserves. Maintenant nous nous sommes promis de regarder le film très prochainement en énonçant les répliques en même temps que les acteurs, gloussant comme deux dindes et rigolant à s'en décoller les poumons.
 
Vous retrouverez toutes les informations sur http://www.dirty-dancing.fr/ 
 
 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire