mardi 9 décembre 2014


 " La justice, docteur, c'est comme la Sainte Vierge :
si elle n'apparaît pas de temps en temps, le doute s'installe. "
Michel Audiard

 
Comme chaque année, Lyon a accueilli son édition 2014 de la Fête des Lumières ce weekend. Si j'aurais dû y participer auprès de ma cousine adorée et reporter photographe d'un jour, la SNCF a décidé de royalement me pourrir mon weekend et de m'en priver comme de tout ce que j'avais prévu d'autre... Je suis d'autant plus déçue que la barre a été mise très haute et que le spectacle a été époustouflant pour tous les gens qui y ont participé et ils étaient des dizaines de milliers.
 
Basilique de Fourvière
 
Mais la Fête des Lumières c'est quoi au juste ?
 
Traditionnellement en date du 8 décembre et appelée Illuminations, la Fête des lumières est devenue un évènement incontournable et un rendez-vous clef pour la ville de Lyon, une grande et belle manifestation populaire mondialement connue en 2014.
 
Son histoire naît au Moyen-Age puisqu'en 1643, la ville de Lyon se met sous la protection de la Vierge Marie. Alors que la peste envahit tout le sud de la France, les échevins de Lyon promettent de rendre hommage à la Vierge chaque année si l'épidémie épargnait la ville et finissait par cesser. La peste disparut et le peuple tint sa promesse en fêtant et remerciant Marie chaque année.
 
En 1852, on choisit la date de l'Immaculée Conception (la conception de Marie dans le sein de sa mère n'aurait pas été marquée par la tâche du péché originel - dogme du catholicisme), le 8 décembre pour inaugurer la statue de la Sainte-Vierge posée sur le clocher de l'ancienne chapelle de Fourvière et réalisée par le sculpteur Joseph-Hugues Fabisch. L'évènement aurait dû avoir lieu le 8 septembre, date et fête de la Nativité de la Vierge mais en raison de mauvais temps et de crues de la Saône ces années là, la date a été repoussée.
 
Depuis 1852, la tradition va plus loin et tous les habitants de Lyon (voire de la région maintenant) déposent sur le rebord de leurs fenêtres des verres colorés (jaune / bleu / vert / rouge et blanc) avec à l'intérieur une bougie appelés lumignons, que tout le monde allument le soir du 8 décembre.
 
 
 
En 1989, Michel Noir, maire de Lyon, participe à cette fête et organise des animations avec des professionnels du spectacle dans toute la ville. Cette nouvelle tradition a été perpétuée pour devenir aujourd'hui un rendez-vous culturel majeur et très touristique. On dépasse largement la tradition lyonnaise, les lumignons disparaissent malheureusement peu à peu des fenêtres des particuliers pour laisser place aux illuminations de la ville et à l'envergure internationale que prend la Fête des Lumières depuis quelques années.   
Pendant plusieurs jours, des artistes de tous bords, de tous horizons et du monde entier, créent, installent et mettent en scène des œuvres d'art pour habiller les grands lieux, les grands bâtiments, les places et même les rues de Lyon. Et la lumière fût ! grâce à ces œuvres éphémères spectaculaires pour créer une atmosphère magique et féérique dans toute la ville.
 
Voilà un petit aperçu de cette édition 2014 :
 
Place Saint-Nizier - Before the words

Place Louis Pradel - Les Anooki S'invitent à l'Opéra

 
 
Place Antonin Poncet - Lanieka

Place Sathonay - Salle de Bal(let)


Rue de la République



Place Bellecour - Rêve de nuit

Place de la République - Bamboo, la forêt lumineuse

Place de la Bourse - Génie que fais-tu ?

Place des Jacobins - La veilleuse des Jacobins




Place des Terreaux - Lyon, Terre aux lumières
 
Montée de la Grande Côte - Sweet City & Lumignons du coeur

 
Un grand MERCI Milie pour ces photos et ce voyage malgré la distance.
Et Lyon à l'année prochaine où je veux en prends encore plus plein les yeux,
ça ne sera pas si simple vu le niveau de cette année !
 
 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire