mardi 28 octobre 2014

" La culture...ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers. "
André Malraux
 
www.leblogueduql.org
J'ai très souvent entendu ma grand-mère dire "ingénieur = con !". Cette phrase toute faite est une pseudo plaisanterie sur fond de vérité car les ingénieurs sont plusieurs dans ma famille. Elle reproche en effet, par expérience, à un certains nombres de brillants ingénieurs et autres professionnels quels qu'ils soient, de passer leurs vies dans les bouquins, dans de grandes écoles et d'être formés et formatés, certes au plus haut niveau, mais de manquer cruellement de réalité, d'expérience auprès des petites gens que nous sommes, nous pauvres mortels, et d'objectivité sur ce qu'il se passe vraiment au quotidien pour et chez le tout un chacun. En sommes, il ne suffit pas d'être brillant, très cultivé et très instruit mais pour avancer, il faut mettre ces compétences au profit des situations réelles et des gens qui en ont besoin.
Voilà exactement ce à quoi j'ai pensé lorsque j'ai vu et entendu parler de l'évènement médiatique du weekend dernier créé par notre Ministre de la Culture, Madame Fleur Pellerin. 
En pleine semaine culturellement très riche pour la France (la FIAC / l'inauguration du Musée Picasso / le plug anal l'œuvre contemporaine place Vendôme ...), Maïtena Biraden recevait ce week-end Fleur Pellerin pour son interview dans "le Supplément" sur Canal +. Une interview qui n'est pas passée inaperçue, c'est le moins que l'on puisse dire car elle a vivement animé la toile et le monde médiatique en ce début de semaine. En effet, notre chère ministre a admis, incapable de répondre mais tout sourire, ne pas avoir lu de livre depuis deux ans (trop de travail vous comprenez et manque de temps !) lorsque Maïtena lui demande de citer un ouvrage de Patrick Modiano tout récemment couronné du prix Nobel de Littérature.
 
Qu'on se le dise tout de suite. Je ne connaissais pas du tout Monsieur Modiano. Je n'avais jamais entendu parler de cet auteur ni probablement d'aucun de ces livres mais je ne suis pas Ministre de Culture ! Car oui, il me semble que le problème se situe bel et bien là et personnellement, je trouve ça aussi grave que scandaleux. Et face à cela, je me pose une question : sommes-nous gouvernés par des gens réellement compétents dans leur domaine ?
 
Je ne souhaite aucunement rentrer dans une polémique d'appartenance politique. Que l'on soit de droite ou que l'on soit de gauche, la question reste la même ! Alors qu'on remanie, qu'on change, qu'on déplace, qu'on renvoie la balle, qu'on honore des promesses, qu'on place ses amis, qu'on fait plaisir ou qu'on offre un dédommagement à vie à ses copains... au gré des scandales ou en fonction de la côte de popularité des uns et des autres... nos Ministres sont-ils tous à leurs places, légitimes et méritants ? Ont-ils simplement et sans sarcasme les compétences et l'expérience nécessaire pour tenir, servir et faire évoluer leur ministère pour le bien de tous ?... Voilà des questions auxquelles il ne vaut mieux pas répondre et laisser là les travers et les joies de la politique ! En attendant, notre Ministre de la Culture ne lit pas et ne peut pas citer de titre du dernier prix Nobel de Littérature, français qui plus est !!!!!
Je ne doute pas que Madame Fleur Pellerin travaille énormément et ne compte pas ses heures. Je doute même qu'elle ait beaucoup de temps pour elle et je ne suis absolument pas là pour juger de son travail. Je veux bien même aller jusqu'à admettre qu'elle ne puisse pas lire. En revanche je suis outrée, finalement non pas par son aveu en tant que tel mais par sa façon de le faire. Elle est un symbole, une vitrine et la parole de la Culture française. Elle ne peut pas tout savoir mais se doit de faire au moins  illusion. 
 
--> Les communicants, directeurs de cabinet, secrétaires, assistants et autres poussent comme des champignons et entourent chacun de nos Ministres. Ils sont là pour bosser, penser, anticiper et leur mâcher le travail. Comment est-il possible que son équipe ne lui ait pas préparé des fiches récapitulatives à apprendre par cœur pour préparer une émission grand public et incontournable de ce genre ? Ils sont payés et là pour ça ! C'est leur job ! C'est difficilement concevable pour moi et une erreur impardonnable ! D'ailleurs, étant moi-même communicante et à la recherche d'un emploi, je me tiens à sa disposition pour venir travailler aux côtés de son équipe manifestement débordée...
 
--> Quand j'entends certains dire qu'il s'agissait d'un piège tendu par Maïtena j'ai envie de répondre "Oh hé les gars ! c'est de l'actualité dont on parle ! L'actualité de la Culture en France ! Un évènement ! Un sujet légitimement abordé dans une émission grand public d'actualité sur une chaîne française ! Non mais allo quoi ? soyez un peu réalistes ?!" ;-)
 
--> Contrairement à beaucoup d'autres avant elle, Fleur Pellerin a eu la décence de dire la vérité. Je ne crois pas qu'elle ait eu beaucoup le choix ceci dit car connaissant Maïtena (à la télé !) elle aurait sans doute poussé le bouchon jusqu'au bout et ne se serait pas faite avoir par une pirouette quelle qu'elle soit. Alors preuve de courage ou seule chose à faire ? Seule chose à faire... mais pas comme ça ! Pas avec un magnifique sourire ultra bright ! Pas comme si ce n'était pas si grave ! Pas comme si ce n'était qu'un détail sans importance ! Et pas comme si c'était une faute avouée donc à moitié pardonnée !
 
Je ne jette pas la pierre à Fleur Pellerin. Je pense sincèrement qu'elle n'est pas la seule responsable de cette situation mais qu'il y a eu un manque de préparation, d'anticipation et de professionnalisme en amont de l'émission. Je trouve déplorable et finalement triste pour elle qu'elle n'ait pas ou plus le temps de lire depuis deux ans mais je trouve scandaleux qu'elle ne soit pas au fait de l'actualité de son univers et domaine de travail surtout quand il s'agit d'un évènement tel que celui-ci !
 
Le sujet me fait rager car l'Art, la Gastronomie, la Littérature, l'Architecture... sont autant de domaines qui me passionnent, dans lesquels je vis, et qui nourrissent quotidiennement cette Culture si riche et si nécessaire à la France. Nous sommes un berceau, un symbole et une sorte de modèle reconnus dans le monde entier. Chaque jour une quantité folle de personnes travaille d'arrache-pied pour valoriser, faire évoluer, restaurer et faire perdurer notre Patrimoine Français. Nous n'avons pas le droit de gâcher ça !
 
 
Je conclurai cet article en citant notre cher Premier ministre, Manuel Valls, avec un extrait de son discours prononcé à Vauvert dans le Gard le 6 juillet dernier :
" Moi, je veux être le Premier ministre qui remet la culture comme la grande priorité du quinquennat de François Hollande, parce que la culture, c'est la vie."
 
 
 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire