mercredi 15 octobre 2014

" Le sage médite encore, le fou a terminé l'affaire. "
Proverbe russe


Le hasard fait parfois vraiment bien les choses. Alors que je voulais regarder Homeland sur Canal+ à la demande, une erreur d'inattention m'a fait démarrer le replay de The Affair et dès les premières minutes j'ai accroché et donc regardé alors que je ne connaissais absolument pas.
 
 
C'est une histoire des plus simples et des plus banales, rencontrée par des tas de couples à travers le monde entier, du moins en apparences. Noah Solloway est père de quatre enfants, marié à une femme adorable, écrivain non reconnu et enseignant passionné. Au début de l'été et après un évènement pour le moins perturbant, la famille part passer les vacances dans les Hamptons, chez les riches et célèbres beaux parents. Sur la route, tout va basculer lorsque Noah croisera le regard de la belle Alison, serveuse écorchée vive dans un diner. On assiste à ce moment là aux prémices d'une idylle adultérine entre ces deux êtres.
 

 
 
La nouveauté et l'intérêt de cette série réside principalement dans la façon de la traiter. En effet, l'épisode est scindé en deux parties. On commence par découvrir les personnages et vivres les événements du point de vue de Noah qui croise cette magnifique jeune femme, sexy et légèrement aguicheuse, dans son uniforme de travail mini jupe qui laisse apparaître ses courbes féminines; avant de passer à la vision plus torturée d'Alison qui rencontre Noah, un homme séduisant, charmant et attentionné pendant un moment de faiblesse et de tristesse infinie alors qu'elle essuie un drame personnel et que son couple bat de l'aile. Elle est pour lui la tentation et le piment qui manque à sa vie heureuse mais somme toute ordinaire alors qu'il est pour elle, le prince charmant arrivé sur son destrier pour la sauver et lui permettre peut-être de reprendre goût à la vie.
 
Si les évènements ne diffèrent que très légèrement d'un point de vue à l'autre, la perception qu'ils en ont est là diamétralement opposée. Au delà de la différence homme / femme, chacun perçoit ce qui lui arrive en fonction de son vécu, de son état d'esprit du moment et aussi de ses besoins, ce qui change fondamentalement la donne et confère à l'intrigue une dimension psychologique forte qui nous tient en haleine mais qui a aussi quelque chose d'angoissant... Ce procédé nous permet de pénétrer complètement dans la tête des deux protagonistes, dans leur intimité la plus profonde et secrète et dans leurs sentiments avec un mélange de curiosité mais aussi de réserve car la limite entre spectateur et presque voyeur est très faible par moment.
 
Pour y parvenir, Sarah Treem et Hagai Levi, créateurs de la série, ont opté pour l'interrogatoire de police. Bien que les images soit très brèves, elles suffisent à laisser présager le pire et le dramatique de la situation. On comprend que cette relation ne va pas être heureuse et sans problème mais quel va bel et bien conduire au désastre et bouleverser les vies de tous mais dans quelle mesure ? Pourquoi ? Quand ? Comment ? Voilà ce que nous allons apprendre au fur et à mesure que les épisodes vont avancer.
 


Voilà une nouvelle série que je vais suivre avec plaisir. J'ai hâte de voir comment elle va évoluer et comment je vais réagir face à cette mise en scène pour le moins originale et très captivante. J'ai déjà plusieurs idées quant à la suite mais j'ai envie d'être surprise. Connaissez-vous cette série ? Avez-vous aimé ou pas ?


Prochain épisode de la série mardi 21 octobre à 23h05 sur Canal + Séries et disponible sur Canal + à la demande

 

2 commentaires:

  1. Merci pour ton article car je n'avais jamais entendu parler de cette série mais je la rajoute à ma liste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir ! Je ne connaissais pas non plus et c'est un vrai coup de cœur autant qu'une surprise. Ca change un peu de ce qu'on a l'habitude de voir aussi et ça fait du bien.
      Bises

      Supprimer