dimanche 2 février 2014


" La pomme est pour le vieux singe. "
Proverbe français
 

J'ai posté ce matin une photo de la très célèbre crêpe géante aux pommes de ma grand-mère qui a suscité l'intérêt sur Instagram et certains m'ont demandé la recette. Alors, même si ça n'était pas prévu au programme, en ce jour de chandeleur, je ne pouvais que vous obéir et m'exécuter.


 
Pour réaliser cette petite merveille (sans exagération aucune ^.^), il vous faut :
- une pâte à crêpe un peu épaisse légèrement vanillée, plus type pancakes (3 œufs, farine, sucre, sucre vanillé ou vanille en poudre et lait)
- 3 pommes
- 2 cuillères à soupe d'huile
 
 
La recette :
1. Commencez par réaliser votre pâte à crêpe habituelle. Mélangez trois œufs avec les sucres puis la farine et ajoutez-y progressivement le lait. Vous devez obtenir une pâte entre gâteau au yaourt et pâte à crêpe.
 

 
 
2. Epluchez vos pommes, coupez-les en quartiers que vous couperez ensuite en morceaux grossiers.



3. Dans une poêle, proportionnelle à la quantité de pâte que vous aurez faite, versez les deux cuillères d'huile et faites chauffer.
 
4. Mélangez les morceaux de pommes à la pâte à crêpe et versez le tout dans la poêle sur feu moyen. Laissez cuire une bonne dizaine de minutes tout en surveillant que ça ne brûle pas.








A mi-cuisson, déposez une assiette (d'un diamètre plus grand) sur votre poêle et comme pour une omelette, retournez la crêpe et faites cuire de l'autre côté encore 15 minutes.
Pas de panique, la pâte n'est pas encore cuite, en tournant vous allez en mettre plein l'assiette et quelques pommes vont se faire la malle ! C'est normal, mais vous les glissez dessous et après cuisson on ne verra plus rien.


C'est prêt ! Vous n'avez plus qu'à vous régaler et à apprécier le bon goût des pommes fondantes et le petit caramel léger qui ce sera formé tout autour du gâteau. Servez tiède avec un caramel au beurre salé et/ou une boule de glace vanille et c'est un dessert original ou un goûter parfait pour toute la famille !
Si ici, on a l'habitude de le faire avec des pommes, il est aussi délicieux avec des poires, des cerises et d'autres fruits encore.
 



 
Pour la petite histoire, ce drôle de machin, presque gâteau et tout à fait grosse crêpe, qui ne va pas au four mais qui se cuit à la poêle, qui se mange toute l'année et qui est parfait pour la chandeleur, qui se réalise en moins de temps qu'il ne faut pour le dire et qui est adoré des grands comme des enfants, a bercé toute mon enfance !
Ma grand-mère nous expliquait que pendant la guerre, sa mère réalisait ce même gâteau tous les dimanches (mais qu'il n'était jamais pareil - les talents de cuisinière de mon arrière grand-mère étant pour le moins inexistants); simplissime, peu coûteux et très facile, il était leur gourmandise préférée et une véritable récompense.
 
Je fais avec elle ce gâteau depuis que je me tiens debout sur mon tabouret dans sa cuisine, mangeant des morceaux de pommes crues et plongeant les doigts dans la pâte à crêpe. C'est un mélange de gourmandise, de simplicité, de souvenirs et de symboles. Ce gâteau m'accueille à chaque fois que je vais la voir et je le réclame pour partir. Il est mon meilleur ami de TGV ou de voiture :). Il est un peu bizarre et plus que simple mais il est délicieux et j'espère que la recette vous plaira aussi.


Je vous embrasse et cette semaine, je vous emmène chez moi découvrir trois institutions culinaires de ma région. Bon dimanche.

LM

 

4 commentaires: