mercredi 7 août 2013

"On n'a pas deux cœurs, l'un pour l'homme, l'autre pour l'animal... On a du cœur ou on en a pas."
Lamartine
 

A ceux qui ne voudraient pas lire de coup de gueule, je vous conseille de ne pas vous arrêter sur ce billet car c'en est un premier et vrai gros que je pousse aujourd'hui. Je suis horrifiée, scandalisée, écœurée et outrée par la bêtise, la méchanceté et la cruauté de certains êtres humains. Certains diront que j'en fais des tonnes et c'est peut-être vrai mais je l'assume pleinement.
 
Je vous explique. Je suis allée ce matin chez le vétérinaire pour ma boule de poils encore malade. En même temps qu'il rédigeait les ordonnances et autres paperasses administratives, il nous parlait de l'abandon des animaux en été.


Depuis fin juin ils ont récupéré plus de 15 animaux domestiques : chats, lapins, hamster et chiots (toute une portée). Précision : ce n'est qu'une petite clinique du 17ème arrondissement. 
* Un lapin domestique a été abandonné dans un parc de quartier et heureusement récupéré par une personne bienveillante car il n'aurait pas survécu seul.
* Un hamster a été déposé par une dame qui a fait mine d'aller se garer et qui n'est jamais revenu évidemment.
* Un chaton a carrément été jeté par la fenêtre car sans doute trop encombrant avant de partir en vacances !
* Les chiots ont été mis dans un sac plastique et jeté dans une poubelle de rue, là encore un éboueur bienveillant a récupéré les bébés et les a remis à la clinique.
* Quant aux autres, lapins et chats, leurs maîtres extrêmement courageux et couillus (pardon pour le terme), les ont tout bonnement mis dans la poubelle de la clinique...
 
J'ai bien conscience d'être parfaitement gaga et d'en faire presque trop avec ma chienne mais j'avoue ne pas comprendre le comportement de ces gens là.
Pourquoi prendre un animal qui, on le sait, a un coût plus ou moins important : nourriture, vétérinaires, accessoires... Comment peut-on vivre avec un animal qui nous aime, a confiance en nous et entretient une relation et l'abandonner sans se retourner, pour partir en vacances, comme un vulgaire détritus...
 
Je vous avoue que je préfère encore les gens qui amène d'une façon ou d'une autre leurs animaux chez un vétérinaire plutôt que les abandons en nature ou sur le bord de la route où l'issus de ces bêtes est finalement quasi inévitable... Toutefois ce qui me brise le cœur, c'est de me demande ce que ressente ces animaux. Que se passe-t-il dans leurs têtes ? incompréhension ? peine ? peur ? attente ? terreur ? souffrance ? manque ?... Rien que d'en parler j'en ai les larmes aux yeux...
 
 
 
 
Bref, je crois qu'il faut vraiment se battre contre l'abandon de nos animaux. Ils nous aiment et nous rendent une quantité de fois le soin et l'amour qu'on leur porte. Une relation maître/chien par exemple est irremplaçable, riche, forte et puissante.
 
Tout ça me fait penser à un film que j'adore, que j'ai vu et revu et qui me bouleverse toujours autant : Hatchi. Ce film avec Richard Gere est inspiré d'une histoire vraie. Il raconte l'histoire étonnante d'un chien et son maître, la relation unique qui les unit et la fusion entre ses deux êtres...
Je vous mets en-dessous le synopsis de ce film et je vous le conseille vivement. Ce n'est ni un cher d'œuvre ni un film grandiose mais bel et bien une histoire magnifique et touchante.
 
Hatchi, résumé d'extrait d'allociné.fr : Pour Parker, professeur de musique à l'université, l'arrivée du chien Hatchi dans la famille fut un heureux événement. L'animal prit sa place auprès de chacun, mais c'est avec Parker qu'il passait le plus de temps. Chaque matin, le chien accompagnait son maître à la gare où il prenait son train, et chaque soir, l'animal venait l'y attendre. Cet attendrissant rituel rythmait la vie de tous ceux qui en étaient témoins... jusqu'au jour tragique où Parker ne revint pas. Hatchi continua à l'attendre. Il l'attendit chaque jour, jusqu'à la fin. À force de fidélité et de patience, l'animal devint non seulement une légende, mais il bouleversa tous ceux qui connurent son histoire.

Je vous laisse le cœur lourd et je vais faire un énorme de câlin à mon pot de colle adoré.

Bisous

LM 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire